Bien choisir son Praticien

Bien choisir son praticien SophrologueVoici quelques recommandations pour faire votre choix en toute connaissance de cause pour éviter les désillusions. Quel que soit la spécialité que vous recherchez, il existe encore de nos jours des professionnels avec une éthique et une déontologie professionnelle qui méritent votre confiance.

1 – Le tarif des prestations :

il est libre, entre 45 et 75 euros (villes moyennes) et entre 60 et 90 euros (grandes agglomérations). Certains praticiens « cassent » les prix et vont jusqu’à proposer des rendez-vous gratuit. Si vous recherchez un praticien à moindre coût il semblerait que ce soit un très mauvais calcul et ce pour les raisons suivantes :

  • Des séances gratuites ou à moindre coût ont pour seul et unique but de « faire du volume ». Cela ne laisse présager rien de bon dans l’accompagnement avec ce praticien.
  • Les syndicats professionnels dénoncent tous sans exception ce genre de pratique « trop commerciale ». Ces praticiens enfreignent cet engagement moral et éthique qu’ils ont signé avec leur syndicat. Cela ne laisse donc rien présager de bon concernant leur éthique et déontologie professionnelle envers vous.
  • Le tarif horaire payé n’est pas ce que le praticien gagne, il faut déduire les charges de fonctionnement du cabinet et les charges pour l’administration fiscale. Donc un praticien qui travaille en dessous des tarifs moyens ou gratuitement cache sûrement une gestion comptable opaque. Vous risquez malheureusement d’être complice de cette économie parallèle.
  • L’accompagnement à la personne en difficulté nécessite une maturité et c’est son expérience professionnelle qui forgera la pertinence du praticien. Il faut bien commencer un jour, mais il y a une différence entre commencer en toute humilité en étant patient pour installer sa notoriété et vouloir « casser les prix » pour valoriser un ego. Donc, soyez vigilants avec des offres trop alléchantes, vous risquerez d’être déçu par la qualité.

2- L’assurance professionnelle et la déclaration d’activité

Sachez qu’elles sont obligatoires, mais souvent les praticiens ne déclarent pas leur activité et donc leurs revenus à l’administration fiscale comme nous l’avons vu. Et certains travaillent sans assurance pour limiter leurs frais. Votre vigilance s’impose, si le numéro d’activité n’apparaît nulle part, demandez un relevé d’activité administratif du jour, en un seul clic le praticien peut vous le montrer en se connectant sur le site de l’INSEE. Quant à l’assurance professionnelle, elle doit être affichée dans le cabinet, si elle n’y est pas demandez là ! Cela vous évitera bien des surprises.

3- Les avis sur le net

Même si effectivement ils sont en général de bons indicateurs, restez vigilants sur les points suivants :

  • La note ne veut pas dire grand-chose, car de petits malins n’ayant jamais vu le praticien peuvent mettre des avis frauduleux et faire chuter la note… petit cadeau des praticiens concurrents qui sont prêts à tout. Et oui…ce genre de pratique existe !
  • Mieux vaut alors lire 5 à 6 avis,  en général les principaux traits de personnalité du praticien reviennent souvent (exemple : A l’écoute, douceur, pertinence…). En lisant les avis, suivez votre intuition, en général elle ne vous trompera pas. Sinon rien de tel qu’un praticien recommandé par le « bouche à oreille » !

4- Les diplômes

Il s’agit d’un vrai casse-tête. Il y a des formations dispensées par les fondateurs de méthode qui renferment un savoir précieux pour devenir un accompagnement de qualité. Et puis il y a les écoles qui font appel à des praticiens qualifiés mais au fil du temps l’enseignement se délite et perd son essence et donc sa pertinence. Donc peu importe les « titres », « certificats », « certifications »…je vous conseille de regarder plutôt les écoles qui ont dispensées cet enseignement afin de choisir l’école qui fait intervenir LA personne qui est à l’origine de la méthode enseignée. Pour la Sophrologie par exemple : le Professeur Caycédo est le fondateur de la sophrologie, j’ai choisi d’être formée par son Académie SOFROCAY et j’ai eu la chance d’avoir reçu son enseignement en personne. Cela n’a pas de prix, cette valeur technique se ressent dans la pertinence de mes accompagnements, là où beaucoup de sophrologue font de la relaxation, avec le professeur Caycédo, les sophrologues font de la sophrologie ! Pour plus de sécurité, privilégiez des praticiens ayant en plus un diplôme national ou universitaire dans le domaine de la santé (psychologie, médecine, biologie…par exemple une infirmière hypno thérapeute). Un praticien ayant plusieurs années d’études sera bien plus pertinent qu’un praticien n’ayant qu’un diplôme de praticien en « Médecine Complémentaires », son savoir est un atout indispensable pour un accompagnement de qualité et sera un gage de sécurité pour vous !

Prenez donc le temps de choisir votre thérapeute en faisant attention à ces recommandations, n’hésitez pas également à téléphoner à plusieurs praticiens en posant des questions, et alors l’évidence s’imposera à vous !  Je vous souhaite le meilleur à venir.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib Tel : 06 60 12 80 26